Pourquoi ce blog?

Jamais l’emprise du politiquement correct sur l’Information n’a été aussi forte. Naguère subtil, il est aujourd’hui omniprésent et ne s’embarrasse même plus de sauver les apparences. Il s’affiche comme un véritable terrorisme intellectuel : non seulement il monopolise la pensée sociale et politique, son expression, mais il se permet de sanctionner, éventuellement judiciairement, tous écarts et ceux qui les commettent. Les petits soldats de la Pensée Unique, journalistes, animateurs tv ou radio, se pressent au p ortillon de l’accès aux tribunes médiatiques et c’est à celui qui affichera avec le plus de zèle sa soumission au dogme.
Ce blog a pour très modeste ambition de pointer du doigt ces attentats terroristes de la Pensée et dénoncer les personnes publiques qui les commettent, consciemment ou inconsciemment.
Si vous cherchez à lire l’actualité sous un autre angle que celui que vous imposent la tv, les magazines, la radio, la presse ou le quidam-perroquet de la rue, lui-même matraqué par ces médias, ce blog est pour vous… et attend vos témoignages !
Si les propos de ce blog vous choquent, vous pourrez ainsi mesurer à quel point vous avez été formaté par la Pensée Unique… et apprécier le degré d’urgence que vous avez à vous dépolluer l’esprit.

mardi 9 juillet 2024

Les Français sont-ils cons?

 


Saucisson-Pinard convient que sa question peut choquer certains. Mais, tout d'abord, la poser ne présume pas de sa réponse. Ensuite, ce sont les résultats de ce second tour aux législatives qui permettent de la poser. Car le résultat final est tellement loin de celui qu'on était en droit d'attendre après le premier tour, qu'il convient de faire une analyse de l'évènement.

Convenons enfin que le mot « con » est un terme générique qui couvre beaucoup de tares différentes.

Mais commençons par un bref résumé de la situation.

Le RN et alliés ont cumulé 10, 1 millions de voix et obtiennent 143 sièges.

Le Néo-Front-Populaire a cumulé 7 millions de voix (donc 31% de moins) et obtiennent 184 sièges (donc 28 % de plus).

Les macronistes et compatibles cumulent 6,3 millions de voix (soit 38% de moins que le RN et alliés) mais obtiennent 166 sièges (soit 16% de plus que le RN et alliés). Belle démonstration de la « démocratie » à la française.


Revenons à la question de base. Les Français sont-ils cons ?

Devant la perspective que le RN était parti pour avoir entre 250 et 290 sièges, le Système, qui s'est senti menacé, a réagi en instaurant cette fameuse technique des désistements (voir l'article du 4 juillet 2024, « La démocratie pour les nuls »), qui consiste à imposer des mariages contre-nature : des macronistes votant pour une coalition comprenant des extrême-gauchistes antisémites et francophobes, et, en retour, des anti-capitalistes du NPA votant pour les macronistes petits pions de l'oligarchie mondialiste. L'argument asséné 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur tous les médias bien-pensants étant : il faut faire barrage au RN. Pourquoi ? Parce que le RN est un parti « raciste ».

On a donc ici un premier élément de réponse à la question posée.

«  - Germaine, tu as bien voté ce matin comme moi pour le candidat proposé par notre Grand Président, hein ?

- Bah oui, évidemment !

- Ben, t 'as vu ? Il est qualifié, mais seulement en 3e position et il se retire. On va quand même pas voter pour le candidat RN au second tour, ils ont dit à la télé que c'était un parti raciste !

- Ah non, alors ! Si c'est un parti raciste, on va voter au second tour comme nos vénérés président et premier ministre ont dit :  Rien  pour le RN raciste et tout pour le candidat LFI, ! »

LFI parti antisémite, donc raciste, comme l'a reconnu Attal quelques jours plus tôt.

L'incohérence est un des aspects que peut prendre la connerie.

 

Mais ce n'est pas le seul.

La référence au pétainisme est revenue en boucle pour tenter de discréditer le RN, dans la bouche des bien-pensants du monde médiatique, politique, du show-business.


Manque de chance, le gouvernement de Pétain était composé de socialistes et de radicaux de gauche. Pas de personnalités classées à droite. L'ignorance de l'Histoire est une autre forme de connerie.

De la même façon, le refrain consistant à faire un raccourci capillotracté entre les « collabos » et les candidats RN (parti qui n'existait pas en 39), est une autre démonstration de l'ignorance de l'Histoire : les premiers résistants au nazisme étaient de droite. Dès 1939. Les premiers collabos étaient communistes, jusqu'à la fin du pacte germano-soviétique, mi-1941. L'ignorer est faire preuve d'inculture, autre forme de connerie.

Ces Français qui ont voté au second tour en obéissant comme des moutons à ces consignes officielles de reports de vote parfaitement incongrues, ont donc fait preuve d'une totale absence de réflexion : et quand on ne réfléchit pas, c'est bel et bien qu'on est con !

L'électeur qui réfléchit, peut très bien se dire : « Mon candidat préféré se retire, mais je ne vois aucune convergence d'idée entre mon candidat et ceux qui restent en lice, donc je vote blanc ou je reste chez moi. » C'est une démarche intellectuelle parfaitement audible, compréhensible et respectable. Saucisson-Pinard, pour sa part, y adhère et y a adhéré par le passé, complètement. Mais l'électeur con, lui, laisse son cerveau au vestiaire et va voter pour celui que le Système lui indique avec les ficelles de communication les plus grosses.


Maintenant que nous avons vu comment les Français cons fonctionnent, examinons les conséquences concrètes de leurs conneries.

Prenons la 8e circonscription de l'Essonne. Un candidat divers droite, François Durovray, sait pertinemment après le premier tour où il arrive en 3e position, que jamais il ne pourra dépasser les deux candidats qui le devancent de beaucoup, à savoir Dupont-Aignan, député de droite assumée depuis plus de 26 ans, et un cégétiste (donc gauchiste) cheminot.

Et nous avons alors ici une ribambelle de cons, avec à sa tête le con en chef, Durovray (en l'occurrence Durovraicon) qui décide de maintenir sa candidature en sachant que ce faisant, il donne toutes ses chances au cégétiste avec lequel il n'a vraisemblablement aucun atome crochu, de devenir député. Et la ribambelle en question, les électeurs de Yerres et de Montgeron-Brunoy, qui ont voté pour ce con en chef au premier tour, puis pour le cégétiste communiste au second. Comme quoi les cons ne se limitent pas au camp des macronistes.

Prenons la 6e circonscription du Calvados. Au premier tour, le RN est en tête, l'ex-premier sinistre Elisabeth Borne arrive deuxième, un LFIste nommé Gauchard, (non, il n'y a pas là de jeu de mot de Saucisson-Pinard, il s'appelle vraiment Gauchard, au moins il n'y a pas tromperie sur la marchandise!) est en 3e position. En bon petit soldat de Merluche, ce gamin de 24 ans, (encore étudiant, n'ayant donc encore jamais travaillé !), se désiste et demande le report des votes de ses électeurs sur la candidate qui a fait 23 bras d'honneur à son parti LFI (et à toute l'opposition évidemment) sous forme de 23 recours à l'article 49.3, soit un bras d'honneur par mois en moyenne pendant son ministère. Et tous ses électeurs moutons-cons de Vire et des environs votent pour elle.

Prenons la 10e circonscription du Nord. Le sinistre de l'Intérieur Moussa Darmanain arrive de très peu en tête, devant un RN. Le 3e, loin derrière, est un LFIste, souffrant d'un problème mental touchant à son identité sexuelle, et (mal) déguisé en femme.. Le candidat en mal d'oestrogènes se désiste et recommande de voter pour le ministre de l'Intérieur. Et ses électeurs, partageant, sans doute par solidarité, une forme de déficience mentale, et partisans d'un parti proclamant officiellement que « la police tue » et prônant le désarmement de celle-ci, votent pour... un ministre de l'Intérieur, donc ministre des Forces de l'Ordre. Et en font un député. Si ce ne sont pas de vrais cons, qu'est-ce qu'un con ?

Passons rapidement sur l'élection de Hollandouille, qui pourra ainsi ajouter à sa retraite d'ancien président de la république et aux avantages qui vont avec, la rémunération de député et... les avantages qui vont avec. Saucisson-Pinard se demande combien de cons smicards ont permis cela...

Passons aussi très vite sur l'élection d'une authentique traîtresse à la Nation qui a interrompu le développement de la filière nucléaire française, à l'insu même du gouvernement auquel elle appartenait. La place de Dominique Voynet devrait être devant un tribunal avant d'être jetée en prison. Mais des cons l'envoient au Palais Bourbon. « Comment ? Ceux qui ont voté pour elle ignorait son palmarès? » Mais, répétons-le, l'ignorance est une forme sévère de connerie.

La liste serait longue, mais terminons, en guise d'apothéose dans la démonstration qu'il y a un nombre inquiétant de Français cons, par l'exemple de la 1ère circonscription du Vaucluse. Une candidate RN arrive en tête. Derrière, un triple fiché S, un authentique fasciste antifa coupable de violences en groupe, de préférence à 10 contre un, et volontiers envers des femmes, parce que, voyez-vous, c'est quand même plus facile pour avoir le dessus. Bref, un petite racaille au parfait profil pour représenter le peuple français et ses valeurs, comme vous pouvez l'imaginer. En troisième position, arrive un « divers gauche » qui se désiste pour soutenir le fiché S. Entre voyous gauchistes, on peut (presque) comprendre la recommandation. Mais en 4e position, on a une candidate macroniste qui se contente de ne pas donner de consigne de vote après son retrait de la course. Et que se passe-t-il ? Même en s'appropriant l'intégralité des votes pour le divers gauche au premier tour, la petite racaille n'aurait jamais été élue. Une bonne part donc des votants macronistes a reporté ses voix sur un triple fiché S d'extrême-gauche, pour obéir à la consigne du Système qu'il fallait faire barrage au RN. Et la macroniste de la mairie de Berre-l'Etang, dépourvue de courage et de solidarité à l'égard d'une autre femme, préfère, en bottant en touche, favoriser l'élection d'un frappeur de femmes. Les (trop) nombreux cons d'Avignon envoient donc une racaille interdite de zone olympique du fait de son statut de fiché S... au Palais Bourbon !


Il est temps de conclure. Imaginons quelle aurait été la représentation nationale à l'Assemblée si le scrutin avait été sur le mode de celui des européennes : un seul tour avec une qualification à partir de 5% des voix : une représentation bien différente, bien plus proche de la réalité politique du pays que celle d'aujourd'hui, issue d'une cuisine politicienne dévoyée, initiée par des intérêts supérieurs qui dépassent de très loin ceux du peuple français.

Tous les gauchistes aimant remonter dans le temps pour faire des amalgames bancals avec l'Histoire des années 39/45 pourraient regarder une époque plus récente, celle de la IVe République. La France est en 2024, ingouvernable, exactement comme en ce temps-là, et continue donc de s'enfoncer inexorablement alors qu'il était plus que temps d'agir pour éviter sa disparition. Aura-t-on un de Gaulle pour mettre fin à cette descente aux enfers ?


La conclusion est inévitable : le chaos d'aujourd'hui est dû à un électorat miné par un nombre impressionnant de cons, qui se rajoute à celui d'étrangers qui n'ont de français que leurs papiers. Ces Français de papier, bi-nationaux, pourraient, certes, dans certaines conditions d'incompatibilité avérée avec les valeurs de la France millénaire, être renvoyés dans leur patrie de cœur. Mais les cons ? Qu'en faire? Il y a certes des asiles de fous, mais pas d'asiles de cons : vous imaginez la taille des bâtiments ?!!!



Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 












 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.

jeudi 4 juillet 2024

La démocratie pour les nuls.

 


Ces législatives anticipées, lancées dans la précipitation à moins d'un mois des JO, tournent au chaos indescriptible, en apothéose du « septennat » apocalyptique du psychopathe élyséen. Les touristes étrangers l'ont bien compris, qui commencent à sérieusement bouder l'évènement sportif, au moins pour ce qui est de leur venue sur place. Les vols internationaux comme les trajets en train sont très loin d'afficher complet pour l'occasion, ce qui est un signe qui ne trompe pas!

Et, après que le résultat des européennes se voie confirmé par ce premier tour des législatives, voici arrivée la période des « désistements », destinés à contourner les désirs de ces Français qui « votent mal ».

Pour bien comprendre la logique de ces désistements, imaginez-vous dans cette scène de rue :

- Hé, vous ! Venez, vous êtes cordialement invité au restaurant « Le Démocrate » !

- Non, merci, nous avons prévu d'aller assister à des épreuves sportives, là.

- Mais vous irez après ! Venez au restaurant tout de suite.

- Tout de suite ? Votre invitation ne peut pas attendre la fin de ce spectacle d'épreuves sportives internationales ?

- Non !

- Pourquoi ?

- Parce que.

- Parce que quoi ?

- Parce que. Venez. Entrez. « Le Démocrate » vous propose une carte conséquente, pour tous les goûts. Vous allez vous régaler.

- Pfff ! Bon, montrez-nous votre carte.

- Eh bien voilà. Sur la page de gauche, vous voyez, nous vous proposons couscous-kebbab, avec un plat végétarien, et du poisson.

- Du kebbab avec un plat végétarien ? Ce n'est pas un peu contradictoire ?

- Il en faut pour tous les goûts.

- Bah oui, mais si je paye pour quelque chose que je ne mange pas, c'est gênant ! Et si je suis allergique aux plats de poissons, je fais quoi ?

- Il en faut pour tous les goûts. Regardez alors ce que « Le Démocrate » vous propose sur la page centrale du menu : vous avez une soupe.

- Une soupe ? Juste une soupe ? Une soupe de quoi ?

- Une soupe d'un peu de tout. Essentiellement une soupe de restes.

- De restes ? De restes de quoi ?

- De restes des plats de la page de gauche et de restes des plats de la page de droite que vous avez là.

- Mais dites-donc, elle est hors de prix, votre soupe de restes !!

- Ah mais c'est que le chef ne lésine pas sur la quantité de restes qu'il utilise pour faire cette soupe !

- Ah ! Et elle est digeste, cette soupe, au moins ?

- Et sur la page de droite, vous avez des plats français : cassoulet toulousain, cuisses de grenouilles, escargots de Bourgogne, tripes à la mode Caen, coq au vin, baeckeoffa alsacien...

Non merci, je n'aime pas la cuisine française ! Elle n'est pas assez « inclusive » !

- Vous avez bien raison ! Quelle idée, aussi,  de manger français en France !! Alors, qu'est-ce que je vous sers ?

- Ben, on va prendre la soupe, alors.

- Très bien. Bon appétit. Je reviens...

- Bon, il y a un petit changement. La soupe n'est plus disponible. Je vous la remplace par le couscous-kebbab-plat végétarien-poisson.

- Comment ça, plus disponible ? Vous n'en avez plus ?

- Si, on en a encore, mais le chef préfère la mettre de côté et vous propose de faire le changement que je viens de vous décrire.

- Non, ça ne nous dit rien. Donnez-nous plutôt le menu de plats français, alors. Après tout, peut-être que ça nous fera découvrir des recettes que nous n'avons jamais goûtées.

- Ça ne va pas être possible.

- Comment ça , pas possible ? Vous n'en avez plus ?

- Si, on en a, on en a pas mal d'ailleurs, mais le changement de plat qui vous est proposé puisque la soupe n'est plus disponible, ne peut se faire qu'avec le menu de la page de gauche.

- !!!!!!! Donc, on vient dans votre restaurant répondre à votre invitation, alors qu'on avait mieux à faire en ce moment, mais en fait, on ne peut pas choisir le menu qu'on veut !

- Je suis certain que vous serez néanmoins très satisfait de votre repas et que vous reviendrez. D'ailleurs, lorsque vous reviendrez, ne soyez pas étonné du changement d'enseigne de notre restaurant, qui s'appellera désormais « Chez Macreux ».

 

Evidemment, on peut imaginer que dans cette situation, le client raisonnable puisse décider de se lever, quitter le restaurant et préférer aller à la piscine... Sauter un repas n'a jamais tué personne. Alors qu'un repas indigeste, si !



Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 










 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.



mercredi 19 juin 2024

La folie règne en maître en Occident.

 

- « Ouinn ouinnn, les Français, i sont trop meuchants avec moi. Eh ben, pisque c'est comme ça, ben môa, je vais dissoudre l'Assemblée Nationale, épicétou, na ! »

- "Tu vas quand même attendre la rentrée, après les Jeux Olympiques, non ? Faudrait pas donner au monde entier une mauvaise image du pays en plein chaos quand les projecteurs seront braqués dessus!"

- "Nan, tout de suite ! J'en ai rien à foutre de l'image de ce pays de gens qui ne sont rien! Voilà ! Et pi, j'ai très envie de vous emmerder tous, na !"

Voilà comment on pourrait résumer les derniers évènements post-élections européennes. D'ailleurs, cette attitude puérile du locataire élyséen a été confirmée par une fuite d'un de ses proches (un grand patron, un de ces donneurs d'ordre de l'oligarchie mondialiste qui squatte l'Elysée). Macreux lui a dit: « Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes, maintenant on va voir comment ils s'en sortent! »

Au moins, cette sortie aura le mérite de démontrer à ceux qui ne l'auraient pas encore compris, que nous avons à l'Elysée, non pas un chef d'état, garant des intérêts de la nation, mais un authentique psychopathe, au sens psychiatrique du terme. Imagine-t-on un quart de seconde un de Gaulle avoir une telle indécence de propos ?

La déviance morale de Macreux et sa perturbation mentale sont, il faut l'admettre, à l'image du monde politique contemporain. Et hélas, pas seulement en France, mais dans tout l'Occident.

Un « Sommet pour la Paix » vient de se tenir en Suisse, sur le conflit russo-ukrainien. Louable, n'est-ce pas ? Le seul problème est que l'un des protagonistes de ce conflit, en l'occurrence la Russie, n'y était pas invité ! La question de n'importe quel esprit un tant soit peu doué de logique serait : comment peut-on envisager un processus de paix sans y convier tous les protagonistes impliqués ? Imagine-t-on une célébration de mariage en y excluant un des membres du couple marié ?

De toute évidence, les organisateurs (occidentaux) de ce raout devaient savoir qu'il n'allait déboucher sur rien. Et de fait, ce fut un coup d'épée dans l'eau.

Devant une telle évidence, on ne peut que lever les yeux au ciel. Mais si l'on songe à toutes ces « élites » politiques occidentales se prêtant à cette mascarade en se goinfrant de petits fours, de champagne, et de repas gargantuesques entre deux séances de parlottes stériles, le tout aux frais des contribuables, pendant que de pauvres bougres ukrainiens se font tuer et blesser par milliers, on ne se contente pas de lever les yeux au ciel, on peut légitimement être pris d'une sourde colère.

Il ne faut pas être dupe, ce sketch de « Sommet pour la Paix » n'a d'autre but pour l'oligarchie mondialiste qui l'organise, que de manipuler l'opinion publique occidentale. « Vous voyez, braves gens, nous, les occidentaux, donc nous les gentils, nous recherchons la paix, pendant que la Russie, la méchante, ne fait que continuer la guerre ! » Tout en ignorant que Poutine a, de son côté, dans le même temps, avancé les conditions d'un cessez-le-feu immédiat : retrait des forces ukrainiennes des régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia, régions qui sont de toutes façons objectivement déjà perdues par l'Ukraine. Proposition superbement ignorée par l'Occident et les merdias à la solde de l'oligarchie mondialiste. Sans doute, certains politiques du « camp du Bien » profiteront de cette petite sauterie en Suisse pour s'occuper des comptes bancaires anonymes qu'ils y possèdent.

Pour revenir à la folie qui règne dans le monde politique en France, on assiste médusé, à l'obsession médiatique concentrée sur le terme d'  « extrême-drouaaaaatttte » pour évoquer le score du RN aux élections européennes. Preuve, s'il en était besoin, que la dédiabolisation de l'ex-FN recherchée de façon monomaniaque par Marine Le Pen, au prix d'un reniement de certaines valeurs propres à la droite, est un flagrant échec. Nous verrons, après trois semaines de matraquage médiatique jusqu'au premier tour de ces législatives, si cet échec ne concerne que la Presse ou si le peuple votant en est aussi victime.

La folie de notre monde politique est aussi dans le constat qu'une fois de plus, les partis de gauche sont capables d'avaler goulûment par tombereaux entiers, les couleuvres de leurs divisions quand il s'agit de s'allier pour accéder au Pouvoir, alors que les partis de droite se cramponnent à leurs petites guerres d'égo et sont incapables d'alliances efficaces. Et l'expression de « la droite la plus conne du monde » vient inévitablement à l'esprit.

Ainsi donc on voit un ex-président clownesque en la personne de Hollande-Ouille s'allier objectivement avec un Poutou du parti d'extrême-gauche trotskyste NPA, ce Poutou qui voudrait que la police soit désarmée « parce qu'on est dans une dérive anti-délinquance et sécuritaire » ! (Ne pas rire!)

On voit un Glucksmann avaler sa kippa et s'allier objectivement avec le LFI (La France Islamique Insoumise) antisémite.

On voit la NUPES faire les frais du Grand Remplacement que la gauche bien-pensante a toujours nié : Riman Hassan, la pseudo-palestinienne qui n'a jamais mis les pieds en Palestine, a médiatiquement relégué aux oubliettes sa tête de liste Marion Aubry qui l'a propulsée au Parlement européen. La Panot, quant à elle, est en train de réaliser que sa collègue islamiste fait du « racisme systémique » son cheval de bataille. En l'entendant dire que « l'époque du porte-parolat est révolue. Tout ce qui est fait sans nous, est fait contre nous », Panot la « poissonnière » (dixit Corbières) de La France Islamiste Insoumise se rend compte que, victime du Grand Remplacement dans son propre parti, ses jours comme présidente, sont désormais comptés.

On constate avec effarement que la campagne des européennes menée par cette pasionaria, nouvelle coqueluche de la bien-pensance de gauche, cette ingrate qui n'a de cesse d'insulter et critiquer le pays qui l'a accueillie, s'est toute concentrée sur Gaza, un conflit à des milliers de kilomètres de la France et qui ne concerne absolument en rien les intérêts européens et encore moins les intérêts français !

On a donc désormais pour représenter la France au Parlement de cette UErss, une agent étrangère – selon toute vraisemblance à la solde de Bachar El Assad- uniquement concernée par le problème moyen-oriental d'un mouvement terroriste islamique en prise avec un pays à la politique sioniste hégémonique.

Mais tout va bien; et en évoquant la possibilité d'ingérence étrangère qui pourrait parasiter la politique française ou européenne, on n'évoquera que l'hypothèse d'une ingérence russe, en passant aussi sous silence l'ingérence américano-otanienne...

Toujours à gauche, on voit un voyou antifa triplement fiché S, Raphaël Arnault, candidater à la députation sous l'étiquette de ce « néo-Front Populaire ». Et la grassouillette Panot en est fière. En tant que fiché S, cette racaille n'aurait pas accès à la zone olympique. Mais elle pourrait entrer au Parlement comme représentant du peuple : cherchez l'erreur.

Mais cette gauche unie, qui se pare de l'appellation «Front Populaire» - ce qui, à l'évocation de l'antisémitisme revendiqué par certains participants de ce « Front », ne devrait manquer de faire se retourner dans sa tombe Léon Blum...- ne s'arrête pas à l'intégration d'un fiché S dans ses rangs. Elle compte aussi, sans s'embarrasser de considération éthique, s'agréger des condamnés pour violences, conjugales ou autres, ou pour détournements de fonds publics, ou pour viols, ou pour abus de confiance, et même des (ex?)dealers assumés comme Boyard! 

Le culot dans ce monde politique à la dérive étant aujourd'hui devenu une vertu, on apprend qu'un ex-ministre des Finances en charge de la lutte contre l'évasion fiscale, précisément condamné pour fraude fiscale et parjure devant l'Assemblée, ose présenter sa candidature à la députation. Jérôme Cahuzac se donne, dit-il,  « une seconde chance ». Sans préciser si c'est une seconde chance de se foutre de la gueule du peuple.

Bref, un ramassis de repris de Justice et de repris de justesse est offert aux citoyens français pour les représenter dans un Parlement sans réel pouvoir, puisque la (grosse) Commission de l'UErss, à la solde de l'oligarchie mondialiste anglo-saxonne, a bien pris soin depuis longtemps de priver les nations qui la composent de toute souveraineté sur les enjeux les plus importants.

L'Occident court à perdre haleine vers son effondrement.

 

 

Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 








 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.

 

samedi 18 mai 2024

La Vérité toute nue.

 


Imaginez une émission politique d'un nouveau genre : une émission où le politique devrait impérativement dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Imaginez que le premier invité à cette émission (de pure fiction, bien sûr) soit Macreux. Voilà ce que cela pourrait donner :


- Bonjour Monsieur le Président. Merci d'avoir répondu présent à notre nouvelle émission politique intitulée « La Vérité toute nue. » Je vous en rappelle le principe. Je vous pose des questions auxquelles vous vous obligez à répondre, mais sans faux-fuyants, ni mensonge. Vous avez bien compris qu'il s'agit ici d'un concept d'émission politique vraiment novateur, qui ne s'est encore jamais vu nulle part, et notre chaîne du réseau Bolloré est extrêmement fière d'en être la pionnière.

- Mais cela va être avec plaisir, Monsieur Praud. Et pour tout dire, ça va être pour moi une excellente occasion d'expliquer ouvertement ce que je pense. J'ai souvent été tenté de le faire, non par honnêteté bien sûr, mais parce que j'adore la provocation, tout en me retenant à chaque fois, d'où mon recours systématique au « en même temps ». Donc je suis ravi de participer à votre nouvelle émission, surtout à moins de 3 ans de la fin d'un mandat que je n'aurai pas à reconduire, de toutes façons. En conséquence, ce que les Français vont penser de ce que je vais leur dire, j'en ai absolument rien à battre.

- Je vois que vous avez parfaitement bien compris l'esprit de notre émission, et je vous en remercie. Je vais donc vous poser la première question : que représentent pour vous ces JO dont la France est l'organisatrice et qui vont se dérouler cet été ?

- Eh bien, ces JO sont pour moi une excellente occasion de montrer au monde entier dans quel état de décomposition avancée se trouve la France contemporaine.

- Expliquez-vous !

- Vous avez bien compris que pour moi la France est une « chose » surannée qui doit disparaître du paysage mondial. D'ailleurs, le concept même de nation est complètement dépassé. J'ai pour mission de fondre la France dans une Europe fédérale. Bien entendu, cette Europe fédérale que j'appelle de mes vœux, ne sera qu'une étape intermédiaire pour arriver en finalité à une gouvernance mondiale.

- Vous parlez d'une mission. Mais qui vous a chargé de cette mission ?

- C'est bien évidemment l'oligarchie mondialiste, dont le Forum Economique Mondial des Schwab père et fils, est le principal représentant, Soros un de ses agents organisateurs. Son but est évidemment de parvenir à instaurer un gouvernement mondial aux mains des élites financières de la planète. Vous comprenez bien que les populations sont faites de crétins décérébrés incapables de vision globale et à long terme. Leur laisser le moindre pouvoir décisionnel, que ce soit sous le joug de dictateurs égocentriques ou par l'entremise de prétendues démocraties, est une hérésie. D'ailleurs Klaus Schwab, mon maître bien aimé, l'a bien dit : avec l'Intelligence Artificielle, on pourra se passer de ces inutiles et ringardes élections, avec toutes ces obligations préalables que sont les débats, les sondages, les corvées de persuasion de citoyens qui ne comprennent rien à rien.

- Mais revenons à ces JO. En quoi sont-ils pour vous un outil pour parvenir à cette gouvernance mondiale à terme ?

- Eh bien, c'est simple. Comme je vous disais, il s'agit de détruire d'abord la France. Je m'y suis pas mal attelé, comme vous avez pu le constater depuis 2017. Le pays est en faillite, avec une dette que j'ai faite exploser. Les déficits sont partout, la taxation est à un niveau record, et pourtant les services publics sont à la dérive, aucun budget n'est à l'équilibre. L'immigration est une invasion d'ampleur qui ne dit pas son nom, la délinquance explose et est de plus en plus violente. D'ailleurs, à titre d'exemple, comme vous venez de le voir dans cette attaque de fourgon pénitentiaire à Incarville, nous équipons nous-même cette délinquance avec nos armes de l'OTAN qui transitent par l'Ukraine. Sur le plan international, grâce à mes efforts continus, la France n'est plus audible, quand elle n'est pas juste ridiculisée, et je tente de la remplacer par une voix européenne. En résumé, le pays est exsangue. Ses créanciers - donc les forces financières de la planète - vont pouvoir assez rapidement fondre sur les richesses du pays. J'ai d'ailleurs largement commencé par en vendre ses fleurons industriels.

Mais il nous faut aussi discréditer l'image que peut avoir le pays ; aussi bien vis à vis de l'étranger que dans la tête de ceux qui se déclarent patriotes et qui veulent cultiver et perpétuer l'amour de leur pays. Il s'agit donc de faire honte. D'où, pour commencer dans le cadre des JO, ce parcours de la flamme olympique émaillé de rappeur, prétendu chanteur aux paroles vulgaires et provocatrices glorifiant le viol, et de déglingos mentaux divers et variés. Ensuite, une chanteuse non blanche, inculte au dernier degré, incapable de parler français correctement, qui fait juste du business aux dépens d'une jeunesse, elle-même déculturée par nos soins depuis des décennies.

- Mais les Jeux Olympiques ne sont-ils pas une fête des sportifs ?

- Mais glorifier des sportifs, ça aurait été une occasion de manifester de la fierté ! Regardez la joie de supporters dans une tribune quand leur équipe gagne ! Mon but n'est pas que les Français soient fiers de leurs sportifs, comme je viens de vous l'expliquer, mon but est qu'ils aient honte de leur pays pour gommer tout esprit chauviniste ! Il faut, pour la même raison, couper toute racine nationale existentielle. Donc dans la représentation du paysage français sur les affiches des JO, on gomme la croix sur le dôme des Invalides.


Car la croix, c'est la chrétienté, et la chrétienté, c'est l'histoire de la France et de sa construction. Donc, il fallait la gommer. Pour revenir à ce parcours de la flamme olympique, je mets donc à la place de sportifs qui pourraient générer de la fierté, un certain nombre de dégénérés. Dégénérés culturels et dégénérés sexuels relevant de la psychiatrie. De la même façon, nous avons continué de faire de l'Eurovision un spectacle, non pas de talents nationaux susceptibles de créer de la fierté nationale, mais de dégénérescence en promouvant satanisme et wokisme. Par Eurovision, il faut bien comprendre Vision de l'Europe : celle de décadence afin que la gouvernance mondiale à venir paraisse être une délivrance.

- Et le bouclage des zones parisiennes d'inauguration de ces Jeux ? C'est bien pour protéger les Français de potentiels attentats, non ?

- Ecoutez. Pour protéger vos poules d'attaques de renards, vous avez deux solutions possibles. Soit vous empêchez les renards d'entrer dans le poulailler, soit vous les laissez rentrer mais vous enfermez les poules dans leurs cages. Devinez quelle solution j'ai choisie.

- Et ça sera efficace ?

- Franchement ? Je m'en fous ! Je suis gagnant dans tous les cas. Soit il y a quand même un attentat, et j'en accuserai automatiquement la Russie. Ce qui pourra persuader les gogos de faire entrer le pays en guerre. Soit il n'y en a pas, et je pourrai dire « vous avez vu comme j'ai été efficace ! » Au passage, cette politique de QR codes obligatoires a plusieurs buts. D'abord celui d'habituer les gueux à être fliqués en permanence, à voir leur liberté de circuler potentiellement remise en cause à tous moments. Ce qui pourra être utile plus tard, pour instaurer des confinements pour une raison ou pour une autre : confinement climatique, confinement sécuritaire, confinement politique, confinement sanitaire (on l'a expérimenté avec la Covid et ça avait pas mal fonctionné), confinement selon notre bon vouloir... Vous avez vu ce message envoyé sur le téléphone des Parisiens concernés : « Alerte extrêmement grave » avec sonnerie stridente ? Voilà la société que nous entendons construire : une société conditionnée, au garde-à-vous en permanence, soumise, et apeurée. Ensuite, le second but est évidemment d'élaborer un fichage précis de la population concernée.

- Nous avons désormais bien compris ce que vous vouliez dire lorsque vous vous êtes mis à hurler, lors de la campagne de 2017 à la Porte de Versailles, « parce que c'est notre projet ! », mais ce projet de suppression de la nation France, comment s'inscrit-il dans le contexte géopolitique global actuel?

- C'est vrai que la Russie reste ancrée dans la tradition qui a été celle de l'Europe pendant des décennies jusqu'à l'émergence des pouvoirs financiers occultes, mes maîtres, dans le politique. Elle est donc un peu le caillou dans notre chaussure. Il faut retirer ce caillou. Nous nous y employons. Et s'il faut y sacrifier quelques-uns de nos enfants, ce ne sera pas un problème. Au contraire, même. Ça peut servir à renforcer notre politique d'asservissement de la population. Et d'ailleurs, des enfants, est-ce si important ? Je n'en ai pas, mon premier ministre n'en a pas, et mon ministre analphabète au gay d'Orsay, pas davantage. D'ailleurs, au passage, vous remarquerez que ces nominations de tocards au rang de ministres, participent bien à la destruction systématique de tout motif de fierté nationale.

- Effectivement, vous n'avez pas d'enfant et ça m'amène à vous poser la question qui est sur toutes les lèvres : qu'en est-il de votre épouse Brigitte ? Femme ou homme ?

- On ne pourra pas me reprocher de ne pas être en cohérence avec la société en décadence que nous mettons en place ! Je suis le mari d'un travesti pédophile. J'ai donc été formé très tôt à ce que peut être le cadre familial nouvelle génération que nous souhaitons mettre en place, c'est-à-dire dénué de racines solides. Les racines solides de la famille, vous vous en souvenez, c'était un père, une mère, des enfants nés de leur union. Pour les détruire, nous concevons un nouveau cadre familial de remplacement: deux pères pédérastes, ou deux mères lesbiennes, des gosses achetés sur catalogue avec garantie de reprise en cas de problème. Rappelez-vous : nous devons détruire toute racine existante : familiale, nationale, civilisationnelle. Quand vous voulez installer une nouvelle culture dans un champ, vous rasez tout ce qui existe sur ce champ, extrayez toutes les racines qui y sont implantées, afin de pouvoir y mettre la nouvelle plantation souhaitée. C'est ce que nous faisons. Ainsi, les élites financières pour lesquelles je travaille, pourront implanter dans ce nouveau monde leurs intérêts prioritaires – qu'on pourrait résumer ainsi : faire toujours plus de fric en exploitant au maximum les peuples- plus profondément.

- Bien, Monsieur le Président, ça sera la conclusion de cette première émission de « La Vérité toute nue », et je vous remercie de votre participation. Bonne soirée, chers téléspectateurs, et je vous dis, au mois prochain pour un nouveau numéro de "La Vérité toute nue" !



Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 








 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.




jeudi 25 avril 2024

Chroniques de la décomposition du pays.

                                  


Pendant que Macreux se lance dans son opération « il faut sauver la soldate Hayer » à la Sorbonne avec un discours qui a toute les chances d'être lénifiant comme à l'accoutumée, Saucisson-Pinard vous propose quelques aperçus récents de la décomposition du pays.

Nous avons tout d'abord Macreux qui, après avoir enfilé des gants de boxe dans une séance photoshopée de training sur un punching-ball, met le short et tape le ballon pour, prétendument, soutenir l'opération caritative intitulée « pièces jaunes ». Sur le terrain, on va même jusqu'à lui confier le soin de tirer un pénalty, qu'il marque bien évidemment, puisque le goal, peu soucieux de se retrouver en garde à vue pour crime de lèse-majesté, a préféré rester les pieds cloués au sol pour regarder le ballon rentrer mollement dans les filets. Le narcissisme du locataire élyséen ne connaît plus de limites. Le culte de la personnalité de Kim Jong-un en paraîtrait presque pâlot en comparaison de celui de Macreux.

De plus, le culot affiché par ce psychopathe est stratosphérique. Il justifie sa prestation de communication en faveur de l'opération « pièces jaunes » pour « offrir un plus grand confort aux hospitalisés », dixit son tweet. Après avoir fait supprimer plus de 26 000 lits d'hôpitaux depuis qu'il sévit à l'Elysée, il faut quand même un cynisme en béton armé pour oser se moquer ainsi des Français.

Nous apprenons ensuite que deux sodomites de la jet-set deviennent « d'heureux papas », après recours à GPA à l'étranger. En clair, deux friqués ont acheté sur catalogue deux bébés. Oui, deux. Sans doute y avait-il une promo, type « le second acheté à 20% de remise » ? On apprend à l'occasion de cette info people sur les réseaux sociaux, qu'il existe une assurance qui permet, si le bébé décède dans les deux premières années, quel que soit la raison, maladie, accident de la circulation etc..., le remplacement sans frais du dit-bébé. Elle n'est pas belle, la vie en 2024 ?

Cette marchandisation des corps n'offusque pas nos prétendus « humanistes » médiatiques, pas plus que l'utilisation d'utérus de femmes pauvres ne choque nos féministes gauchistes. Quand Marion Maréchal, face à cette information people, pose la simple question « où est la mère ? », nos belles âmes bien-pensantes hurlent à l'homophobie. En revanche, ces dernières jettent un voile pudique sur le trafic d'êtres humains à travers le monde que cette pratique suppose. Bien évidemment, en parler conduirait à évoquer l'Ukraine, pièce maîtresse dans ce trafic, et ça peut être gênant dans le contexte géopolitique actuel...

On peut trouver choquant que, puisque la GPA est interdite en France, des pédérastes du devant de la scène comme Fogiel ou Beaugrand-Gerin, ou comme ce Jacquemus (l'un des deux « heureux papas » cité ci-dessus, à qui le « mari » avait déclaré publiquement et avec classe (!) en guise de déclaration de mariage : « j'aime ta bite ! »), ou des hétéros, puissent enregistrer leurs « achats » à l'état-civil. Mais la réplique des bien-pensants est édifiante : La GPA en France est certes illégale, mais l'importation de « produits » de GPA provenant de pays qui l'autorisent, est, elle, légale. A ce compte-là, on devrait conseiller aux cocus d'envoyer leurs épouses infidèles se faire lapider en Afghanistan... Après tout, si c'est légal là-bas...

N'est-il pas curieux que ceux-là même qui font de l'IVG leur credo de la liberté des femmes, font aussi de la GPA leur idéal de la procréation? D'un côté, permettre à des femmes de tuer, pour leur confort ou pour réparer les conséquences de leur inconscience, des enfants en devenir. De l'autre, faire de femmes en situation précaire des usines à procréer. Ce double standard n'est-il pas une vision cauchemardesque de la société humaine?


Tout ceci ne pourrait être que des épiphénomènes si, derrière le rideau de ces scandales sociétaux, ne se jouait pas, ni plus ni moins, l'avenir même du pays. Il devient de plus en plus limpide que le but ultime de l'oligarchie mondialiste dont Macreux est une des marionnettes malfaisantes, est la disparition de la nation France dans une Europe fédérale, elle-même vassale de l'Amérique dirigée par son état profond. Une tribune dans le Figaro, rédigée par des pointures qu'on ne peut pas suspecter d'extrémisme ou de complotisme, dévoile enfin publiquement ce qui se trame dans l'Etat-Major aux commandes de cette UErss.

Petit à petit, l'avancée de ce projet funeste pour la souveraineté de la France, apparaît au grand jour. Dans cette tribune du Figaro, l'échéance de la présidence de l'UE dévolue à Chypre en 2026 est annoncée comme pouvant être celle du dévoilement définitif de ce projet d'Europe fédérale. Sans doute faudrait-il y ajouter un élément déclencheur : un événement créé de toutes pièces, style Covid, ou une entrée en guerre, ou des attentats simultanés dans plusieurs pays européens - sous faux drapeaux ou islamistes commandités - comme une étincelle lancée dans un tonneau de poudre soigneusement préparé.


Les élections européennes de juin prochain pourraient être alors les dernières sous leurs formes actuelles. Il n'y a aucune autre échéance électorale d'ici 2026. Et il ne faut pas compter sur un référendum; aucun n'a jamais été proposé sur l'Europe depuis celui de 2005, et son résultat a été contredit deux ans plus tard par le traité de Lisbonne duquel le peuple français a soigneusement été écarté. Il est largement temps que les Français en prennent conscience.

S'ils veulent éviter que leur pays ne devienne une sorte d'Idaho insignifiante dans une Europe où ils n'auraient plus aucune autonomie de décision sur les enjeux qui les concernent directement – immigration, armée, arme nucléaire, place à l'ONU, fiscalité, vie économique, droits, Justice etc, ces élections sont peut-être pour eux la dernière occasion de se faire entendre. La dernière occasion de signifier, non pas leur « besoin d'Europe », mais leur désir de liberté, d'autonomie, et de souveraineté. En bref, de réclamer un Frexit qui serait un coup mortel porté à cette association mafieuse. Celle-ci ne se relèverait pas de la sortie de la France, un de ses principaux et rares contributeurs nets.

Saucisson-Pinard aura l'occasion de revenir sur le sujet d'ici le 9 juin.

 

 

Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 






 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.

 

vendredi 19 avril 2024

Tout va très bien, Msieur le banquier!

 


Les compteurs de la décadence de la France s'affolent. On ne trouve plus de jours qui n'affichent pas de preuves de la dégringolade du pays, sur tous les plans.

Oublions pour un instant la dérive sociétale avec cette délinquance juvénile explosive.

Oublions les crétineries du psychopathe de l'Elysée qui, dans la même semaine, affirme sentencieusement qu'il faut encourager les jeunes à lire, promet qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôt et émet l'idée d'une nouvelle taxe sur les livres d'occasion.

Oublions la dérive totalitaire de plus en plus spectaculaire que prend le pays avec une explosion de la censure, la répression de la liberté d'expression, y compris en période pré-électorale, l'arrestation à 6 heures du matin, avec des gendarmes armés et cagoulés en appui, d'un simple citoyen qui a eu l'outrecuidance de laisser un message assez banal sur le répondeur du locataire de l'Elysée.

Oublions que dans le même temps la Justice politisée extrême-gauche ne cesse de relâcher dans la nature des délinquants multirécidivistes issus de l'immigration.

Oublions la situation internationale avec cette obsession belliciste de Macreux qui lui sert bien à faire diversion des problèmes qui concernent, eux, directement la France et dont il est à l'origine.

Oublions l'organisation hasardeuse de ces JO avec des données informatiques relatives à leur sécurité, qui font l'objet de vols répétés.

Et concentrons-nous aujourd'hui sur la situation financière de la France. (Sans nous appesantir, cependant, sur la commande par l'Elysée pour un demi-million d'euros de bouteilles de champagne, de 50 à 700 euros la bouteille...)


L'économie va mal. Très mal. La dette a explosé ; elle a augmenté de 50% sous l'ère de notre Mozart de la Finance. Elle s'élève maintenant à 3 000 milliards d'euros. Soit plus de 110% du PIB. Le déficit du budget atteint, lui, 5,5% du PIB, soit 154 milliards d'euros ! Et que cherche à faire le pornographe qui nous sert de ministre des Finances ? A trouver 10 milliards d'économies. 10 milliards sur les plus de 150 milliards de déficit !

Pour bien se rendre compte de ce que ces sommes pharaoniques représentent concrètement, nous allons les transposer à l'échelle d'une famille moyenne.

Imaginons la scène d'un chef de famille convoqué par son banquier qui s'alarme de la situation financière de son client. Les pourcentages de dette et de déficit budgétaire seront appliqués à l'identique de ceux rappelés ci-dessus, sur les revenus de cette famille.


Le banquier : Je vous en prie, asseyez-vous Monsieur Lemairedic. Je vous ai demandé de venir me voir, car je m'inquiète de votre situation, et j'aimerais que vous me donniez quelques détails.

Le client Lemairedic : Pas de problème, Monsieur le banquier. Je suis parfaitement à l'aise pour en parler !

Le banquier : Rappelez-moi votre activité professionnelle.

Lemairedic: Je travaille chez Stellantis.

Le banquier : Et ça paye bien, chez Stellantis ?

Lemairedic: Oh oui ! Tenez, son PDG, Monsieur Carlos Tavares, touche 100 000 €.

Le banquier : 100 000 € par an, c'est effectivement raisonnable.

Lemairedic: Non, 100 000 € par jour ! Plus de 36 millions d'euros par an. Bon, mais moi, je touche le smic. Chaque mois.

Le banquier : Et votre épouse travaille ?

Lemairedic: Oui, vous pensez ! En France, on ne peut pas survivre avec un seul salaire ! Au Portugal, où vit mon PDG, c'est peut-être possible, mais pas en France ! Je ne sais pas si Madame Tavares est obligée de travailler...

Le banquier : Et votre femme gagne combien ?

Lemairedic : Le smic, comme moi.

Le banquier : Bon, pour se résumer, vous avez des revenus mensuels qui sont donc d'à peine 2 800 € nets mensuels.

Lemairedic: C'est ça.

Le banquier : Et vous savez combien vous dépensez chaque mois ?

Lemairedic: Oui. 2 954 €. J'aime bien me faire plaisir. Du champagne, des voyages en jet privé pour faire 50 km, faire voyager mes costumes par avion en première classe, tout ça...

Le banquier : Vous dépensez donc chaque mois 154 € de plus que ce que vous gagnez.

Lemairedic: Vous croyez ?

Le banquier : Je le crains. 2 954 euros de dépenses moins 2 800 euros de revenus, ça doit effectivement faire pas loin de 154 euros...

Lemairedic: Bon, admettons. J'en sais rien, je n'ai pas fait l'ENA, moi !

Le banquier : Notez que je ne suis pas surpris, c'est bien le découvert que je constate sur votre compte et qui se cumule chaque mois. Donc, en fin d'année, vous avec un trou dans votre trésorerie de près de 2 000 euros.

Lemairedic: Tant que ça ?

Le banquier : J'en ai peur. Plus des deux tiers de vos revenus mensuels !

Lemairedic: Ben, vous n'avez qu'à me faire un crédit et voilà tout !

Le banquier : Parlons justement de crédit. Je vois que vous avez déjà une dette de près de 37 000 euros !

Lemairedic: Ah oui ? Je ne m'en souvenais pas.

Le banquier : Oui, une dette sur laquelle vous avez à payer des intérêts de 3,15%, soit 1 165 € par mois. Donc, rien que pour payer les intérêts de votre crédit, vous devez y mettre plus de 40% d'un seul mois de revenus. En d'autres termes, votre femme, ou vous, travaillez quasiment un mois complet pour ne payer que les intérêts de votre dette ! Et je ne vous parle même pas d'un remboursement, fût-il minime, de la dette elle-même !

Lemairedic: Ben vous voyez bien, monsieur le banquier, que vous devez me faire un crédit supplémentaire !!!

Le banquier : Mais Monsieur Lemairedic, quels efforts êtes-vous prêts à faire pour remédier à votre situation catastrophique ?

Lemairedic: Ben, je vais essayer de réduire ma consommation. Ça vous irait ?

Le banquier : Ça me semble effectivement être un bon début. Et de combien allez-vous réduire vos dépenses ?

Lemairedic: De 11 euros.

Le banquier : Vous allez réduire vos dépenses de 11 euros par jour ?

Lemairedic: Non. 11 euros par mois.


Et là, le banquier éclate de rire. S'il est de nature joyeuse.


En revanche, les enfants de Lemairedic qui hériteront de cette situation, ne partageront pas forcément cette joie...



Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 






 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.

mardi 2 avril 2024

Géopolitique pour les nuls.

 


Dans la cour de récréation.

- Hé, Mohammed !

- Quoi ? Qu'est-ce que tu m'veux, Joe ?

- J'ai quelque chose à te proposer ?

 - Non, t'as rien à me proposer !

 - Mais attends, j'vais t'expliquer !

- Non, t'as rien à m'expliquer ! Comme si tu ne savais pas qu'on ne peut pas se piffrer !

- Bien sûr, qu'on ne peut pas s'encadrer ! Mais je crois qu'on peut quand même trouver un terrain d'arrangement mutuel...

- Hum... quel arrangement ?

-  Mon petit Mohammed, je peux te filer du fric et te permettre de te faire un bon coup de pub !

- Hein ? Tu dis ça pour te foutre de ma gueule ?

- Non, Mohammed, je ne rigole pas, je peux vraiment faire ça ! Alors, ça t'intéresse ?

- Hum... dis toujours.

- Eh bien voilà. Toi ou un de tes copains, vous allez donner un grand coup de pied au cul de Vladimir. Et je te paye pour ça.

- A Vladimir ? Pourquoi ?

- Ça, c'est pas tes oignons. Ça me regarde. Je veux juste que tu lui donnes un coup de pied au cul, et je te paye pour ça.

- Hum... Non, Joe, je ne peux pas.

- Pourquoi ?

- Bah d'abord, parce qu'en ce moment, c'est ramadan, et ma religion ne m'autorise pas à faire ça pendant ramadan.

- Hé bien demande à un de tes copains qui se fout du ramadan pour le faire à ta place.

- Ouais, c'est possible... Mais, un coup de pied au cul, ça ne se fait pas comme ça, sans préparation ! Et Vladimir, il n'est pas commode.

- T'inquiète, je m'occupe de tout. Je t'explique comment faire, je te paye, et dès que l'affaire est faite, tu dis à tout le monde haut et fort ce que ton copain a fait pour toi, et tu passes pour un héros auprès de ta famille pour avoir botté le cul de Vladimir ! Tout bénéf pour toi !

- Et mon copain que j'envoie au casse-pipe, il pourrait dérouiller, non ?

- Je m'occupe de tout, je te dis. J'ai un de mes copains, Volodymyr, qui est prêt à le mettre à l'abri dès que le coup au cul aura été porté. Ton copain aura juste à le rejoindre chez lui quelques temps pour être tranquille.

- Oui, mais s'il se fait choper avant par Vladimir ?

- Bon, au pire, c'est juste un pote à toi, qu'est-ce que t'en as à foutre ? Il ne fait même pas le ramadan comme un bon frérot de ta secte ! Du pognon et un bon coup de pub, ça vaut bien un petit sacrifice qui ne te concerne pas directement, non ?

- Oui, bon, mais qu'est-ce que tu y gagnes, toi ?

- Ecoute, je ne rentre pas dans les détails, mais tout ce qui peut nuire à Vladimir qui fait rien que de ne pas me laisser faire ce que je veux dans la cour de récréation, m'intéresse. Et ça intéresse aussi vachement mon petit copain Volodymyr, accessoirement. Alors, on est d'accord ?

- Bon, OK, donne-moi les détails de ce que tu as fomenté.


Bien évidemment, toute ressemblance avec des personnes ou situations réelles, serait purement fortuite.

 

 

Pour bien vous faire comprendre et accepter qu'à l'avenir, la société occidentale devra impérativement être métissée et que l'homme blanc y sera désormais minoritaire, l'oligarchie mondialiste vous impose quasiment dans chaque publicité de n'importe quel produit ou service, des peaux noires et cheveux crépus. Cela n'a pas pu vous échapper. 




 En réponse modeste à ce matraquage, Saucisson-Pinard vous propose désormais, à chaque fin d'article, comme on le ferait en soutien à une espèce protégée en voie d'extinction, une image de belle blondeur.