Pourquoi ce blog?

Jamais l’emprise du politiquement correct sur l’Information n’a été aussi forte. Naguère subtil, il est aujourd’hui omniprésent et ne s’embarrasse même plus de sauver les apparences. Il s’affiche comme un véritable terrorisme intellectuel : non seulement il monopolise la pensée sociale et politique, son expression, mais il se permet de sanctionner, éventuellement judiciairement, tous écarts et ceux qui les commettent. Les petits soldats de la Pensée Unique, journalistes, animateurs tv ou radio, se pressent au p ortillon de l’accès aux tribunes médiatiques et c’est à celui qui affichera avec le plus de zèle sa soumission au dogme.
Ce blog a pour très modeste ambition de pointer du doigt ces attentats terroristes de la Pensée et dénoncer les personnes publiques qui les commettent, consciemment ou inconsciemment.
Si vous cherchez à lire l’actualité sous un autre angle que celui que vous imposent la tv, les magazines, la radio, la presse ou le quidam-perroquet de la rue, lui-même matraqué par ces médias, ce blog est pour vous… et attend vos témoignages !
Si les propos de ce blog vous choquent, vous pourrez ainsi mesurer à quel point vous avez été formaté par la Pensée Unique… et apprécier le degré d’urgence que vous avez à vous dépolluer l’esprit.

mercredi 16 septembre 2015

Quand une bobo rencontre une autre bobo...




- Oh Martine, je suis contente de te voir !
J'ai une grande nouvelle à t'annoncer. Marc et moi sommes allés à la mairie nous inscrire.

- Vous inscrire à quoi ?

- Ben, nous inscrire pour avoir nos migrants !

- Comment ça, "vos" migrants ?

- Ben, nos migrants, quoi !
J'allais quand même laisser les Macheprot être les seuls à avoir des migrants, non ?

- Qu'est-ce qu'ils ont, les Macheprot ?

- Ben, ils sont toujours à la ramener, comme quoi ils sont plus de gauche que nous...

- Peut-être parce que vous avez vos mômes en école privée et eux, ont mis les leurs en école publique ?

- Forcément, ils font pas de latin en école publique !

- C'est pas parce qu'il y a trop d'arabes dans l'école publique, par hasard ?

- Mais non ! Le latin, c'est important. Avec le latin, on comprend ce que veut dire « errare humanum est » et tout ce genre de truc...
Bref, on aura nos migrants. Plus que les Macheprot qui n'en ont que trois. C'est super.

- Vous hébergerez une famille syrienne ?

- Euh, en fait, c'est une famille de cinq hommes...

- Pas de femmes ?

- Non !

- Pas d'enfants ?

- Il semble pas qu'il y en ait eu de disponible...

- Ils sont syriens, tes cinq migrants ?

- J'en sais rien... c'est noir, les Syriens ?

- Pas que je sache.

- L'essentiel, c'est que ça soit des migrants, non ?

- Oui, bien sûr. Et vous allez les mettre où ?

- On a un petit appart' vide en banlieue...

- Pourquoi est-il vide, au fait ?

- On a demandé à notre femme de ménage de le quitter. Elle n'avait pas de bail, de toutes façons... Faut ce qu'il faut pour faire un acte citoyen de gauche, non ?

- Si tu le dis...
Mais après, qu'est-ce que vous prévoyez de faire de vos migrants, une fois qu'après quelques mois, on n'entendra plus parler de ces migrants ailleurs que dans les faits divers?

- Ben, ils trouveront du boulot...

- Du boulot ? Quel boulot ? Où ça ? Ils parlent français ?

- Ben non...
On verra bien. 
Bon, je te laisse, il faut que j'aille voir le concierge de notre immeuble. Il y a deux SDF qui s'abritent tous les soirs dans le hall de l'immeuble et c'est vraiment dégueulasse... Il faut qu'il les vire. On paye assez de charges pour ne pas avoir à supporter ça ! T'imagines, quand on rentre le soir, se retrouver nez à nez avec ces deux mecs qui glandent toute la journée dans le quartier? Et puis l'autre jour, ils se sont servis de mon "Libération" qui dépassait de ma boîte aux lettres pour se torcher avec! Aucun respect pour la culture, ces clodos !

5 commentaires:

  1. admirable! je suis hilare la fin n'est pas mal non plus ! bravo une fois de plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Content de vous avoir fait rire sur un sujet pas très drôle.

      Supprimer
  2. Dans ma lointaine jeunesse, digne fils d'une droite chrétienne de gauche, j'étais élevé dans la vénération du journal de déférence ,le monde
    Je pratiquais aussi le kayak, activité sportive qui nécessité une bonne dose de débrouille et de bidouille pour réparer le matos abimé
    Il faut, entre autre, savoir appliquer des rustines de fibres de verre en tamponnant avec un pinceau innbibe de résine
    Puis il faut laver le pinceau ( si un pinceau égale une réparation, ça fait cher de la sortie en eaux vives où, par définition, les bateaux prennent des coups et des trous )
    Un jour, un de mes potes ,un pinceau à la main ,saisit sous mes yeux un exemplaire du journal en question en disant "c'est quoi ça ? le monde ? voyons voir si c'est bon pour toucher les pinceaux"
    Ça l'était

    Chemin de Damas ,illumination !

    De ce jour, je n'ai plus regardé les journaux de la même façon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas pour toucher , pour torcher

      Supprimer
    2. On avait rectifié de nous-même !-)

      Supprimer