Pourquoi ce blog?

Jamais l’emprise du politiquement correct sur l’Information n’a été aussi forte. Naguère subtil, il est aujourd’hui omniprésent et ne s’embarrasse même plus de sauver les apparences. Il s’affiche comme un véritable terrorisme intellectuel : non seulement il monopolise la pensée sociale et politique, son expression, mais il se permet de sanctionner, éventuellement judiciairement, tous écarts et ceux qui les commettent. Les petits soldats de la Pensée Unique, journalistes, animateurs tv ou radio, se pressent au p ortillon de l’accès aux tribunes médiatiques et c’est à celui qui affichera avec le plus de zèle sa soumission au dogme.
Ce blog a pour très modeste ambition de pointer du doigt ces attentats terroristes de la Pensée et dénoncer les personnes publiques qui les commettent, consciemment ou inconsciemment.
Si vous cherchez à lire l’actualité sous un autre angle que celui que vous imposent la tv, les magazines, la radio, la presse ou le quidam-perroquet de la rue, lui-même matraqué par ces médias, ce blog est pour vous… et attend vos témoignages !
Si les propos de ce blog vous choquent, vous pourrez ainsi mesurer à quel point vous avez été formaté par la Pensée Unique… et apprécier le degré d’urgence que vous avez à vous dépolluer l’esprit.

samedi 2 mai 2015

Saucisson-Pinard se marre!




Ainsi donc, Rénald Luzier, dit Luz, le caricaturiste de Charlie Hebdo, confie aux camarades du magazine Les Inrockuptibles qu'il ne dessinera plus le prophète de nos Chances pour la France. Avec l'air de ne pas y toucher, au milieu d'un entretien destiné surtout à faire la promo de sa dernière BD, le petit copain de Charb glisse qu'il s'est « lassé » de dessiner Mahomet, que ce dernier ne l'intéresse plus !

Ah le brave petit soldat de la Liberté d'Expression que voilà ! En bon petit gaucho toujours prompt à défendre la liberté aussi longtemps qu'elle n'est pas attaquée, notre scribouillard immature déserte le front et se carapate aux premières salves de l'ennemi !

« Lassé ». « Plus d'intérêt ». Saucisson-Pinard se marre. Pourquoi n'admet-il pas qu'il a les foies. Qu'il a la pétoche. La frousse. La trouille. Les chocottes.

Est-ce que par hasard il ne découvrirait pas tout à coup des vertus à un certain matérialisme ? Est-ce qu'il ne trouverait pas finalement que jouir d'une partie du pactole de 30 millions d'euros qui est tombé du ciel dans l'escarcelle du torchon gauchiard, ça donnerait quelque intérêt à se prolonger la vie et à ne pas prendre des risques inutiles?
Saucisson-Pinard se marre !

Il se marre d'autant plus en pensant que sa déclaration cocufie, d'un seul coup d'un seul, les dizaines de milliers de naïfs qui ont défilé sous les bannières « Je suis Charlie » en croyant défendre la liberté d'expression.
Tous les gogos, qui se sont fendus de près de 100 euros en s'abonnant un an à ce papelard même pas bon à bourrer les chaussures humides, car trop encrées, s'aperçoivent aujourd'hui qu'ils sont les dindons d'une farce à 30 millions d'euros...la farce étant pour eux, et les euros pour une poignée d'ex-futurs chômeurs d'un journal promis à la faillite jusqu'à ce massacre de janvier dernier.

Saucisson-Pinard se marre.
Il se marre en constatant que par cette déclaration de pétochard, son petit copain Charb, son pote Cabu et son « mentor » Wolinsky seront finalement morts pour rien. Enfin rien... façon de parler. Rien si on oublie le pactole en question. Mais côté idéaux, morts pour quedalle. Pour nada. Zéro. Peau de balle. Que couic.

Baiser de Judas

A postériori, le gros bisou pédérastique de Luz à Charb que nos chers Progressistes ont affiché médiatiquement haut et fort au nom de la sainte tolérance, était plutôt le baiser de Judas. Saucisson-Pinard se marre.

Luz s'est donc « lassé » de caricaturer le prophète des muzz. Le terme est-il approprié ? Des sociologues s'étaient penchés sur les unes de Charlie Hebdo de ces dix dernières années et avaient décompté que finalement, les caricaturistes s'étaient pris, en matière de religion, une fois sur deux aux catholiques mais une fois sur cinq seulement à l'islam. Et jamais à la religion juive seule.
C'est vrai que le torchon n'avait rien à craindre du catholique, plutôt bonne pâte. Et l'ombre de l'opprobre d'un supposé anti-sémitisme que les juifs sont si prompts à dégainer explique cette différence de traitement.

Aujourd'hui si Luz se « lasse » de caricaturer Mahomet, il semble curieusement ne pas être fatigué de toujours se vautrer dans l'obscénité récurrente pour moquer les croyances catholiques ou les sympathisants et responsables FN ou Sarkozy. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Saucisson-Pinard se marre.

On pourrait à la limite comprendre et donner l'absolution à ce mécréant si Luz avouait, toute honte bue : « j'ai peur pour ma vie et je cède aux menaces des adeptes de cette religion d'amour de paix et de tolérance ». Evidemment, après avoir plastronné pendant des années et s'être érigé en parangon de la liberté d'expression et après tout ce cinéma à grand spectacle des discours et manifestations de janvier dernier, cela aurait été sans fierté et même assez pitoyable. Mais après tout, on n'en attendait pas beaucoup plus d'un scribouillard ayant pris la vulgarité comme fond de commerce anti-clérical.
Mais prétexter une « lassitude », c'est bien là que se trouve le comble de la couardise. On sait aujourd'hui que pour Luz, témérité ne rime pas avec vulgarité. Saucisson-Pinard se marre.

On sait donc aujourd'hui pour sûr qu'il ne faudra pas compter sur les grandes gueules de gauche pour défendre le pays et ses vraies valeurs. Non pas que Saucisson-Pinard en ait douté une seconde, d'ailleurs. Mais au moins, le fait est maintenant public. Acquis. Avéré. Vérifié. Confirmé.
La République est finalement un peu comme l'Amour : c'est ceux qui en parlent le plus qui la pratiquent le moins. 

Les Français devront chercher ailleurs les défenseurs de leur démocratie et de leurs libertés. Ailleurs que chez ces grandes gueules qui monopolisent les ondes et les papiers et passent l'essentiel de leur temps à donner des leçons de morale à tout le monde.
Au moins les Français savent à quoi s'en tenir et auront perdu leurs dernières il-Luz-ions.

10 commentaires:

  1. ma parole, tous les nauséabonds sont en phase ma parole !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui alors, il y a vraiment de quoi rigoler. Cette lopette est parfaitement représentative, c'est un gauchiard pur jus, fanfaron, prétentieux et couard.
    Et puis, c'est vrai, il n'a pas du tout envie de subir le même sort que ses petits potes, lesquels, d'ailleurs, eussent fait de même, sans doute, dans les mêmes circonstances...désopilant!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. Abu Bakr Naji se marre : Gestion de la Barbarie aux éditions de Paris
    Michel Houellebecq se marre : Soumission chez Flammarion

    RépondreSupprimer
  4. Luzier a au moins reconnu publiquement sa collaboration avec l'islamisme. On peut supposer qu'il continuera à caricaturer les catholiques, le Pape, Marine Le Pen et les gens que le PS appelle le "bloc réactionnaire".

    Ceci étant notre "artiste" ne fait que renouer avec une tradition socialiste de collaboration qu'on a déjà connu en 40 et que Zemmour a rappelée dans une vidéo de 2010 où il cite le livre de Simon Epstein " le paradoxe français".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'histoire ne se répète pas, elle bégaie!"

      Supprimer
  5. va pouvoir dessiner les instituteurs pédophiles , ça changera du pape!
    tout de même les sous ça fait beaucoup pour un truc qui tirait moins de numéros que le bulletin paroissial du Poitou !
    n'étant ni charlie ni lectrice de leur feuille de chou, trop encrée pour servir de PQ , je ne connais pas plus que cela ce bonhomme car j'ai éteint la télé tout le temps qu'on y a vu le panneau " je suis charlie". je ne savais pas non plus qu'il était homo si j'en crois ce bisou et je m'en moque ;
    c'est un gros péteux qui comme ses potes avait de la gueule quand ils étaient nombreux et bien soutenus ...le temps des couteaux qui tranchent est arrivé et ceux qui riaient des gens qui craignaient les djihadistes et autres amoureux de la paix sont passés à la casserole les premiers ...du coup le Luz qui croyait rimer avec muz n'est que Luzier qui rime avec ch...dans son froc .
    desolée du ton ces gens me font gerber
    excellent article comme d'habitude .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lui qui ch...dans son froc, vous qui gerbez... Sale histoire que cette débandade!

      Supprimer
  6. "qu'il s'est « lassé » de dessiner Mahomet, que ce dernier ne l'intéresse plus !"

    Hé hé !

    D'autres ne se lassent pas d'essayer de faire éclater des vérités historiques et paient de leur liberté.

    Sausisson-Pinard se marre, et nous avec lui !
    Merci pour ce morceau de pure marrade.

    Carine

    RépondreSupprimer